Transformer sa maison intérieure

Feng Shui traditionnel ou occidental, lequel choisir?

feng shui
Il existe aujourd’hui plusieurs « types » de Feng Shui (traditionnel, occidental, tibétain, new age, nouveau feng Shui…). Suivant vos intérêts et ce que vous attendez de cette pratique, vous pouvez vous sentir plus attiré par l’un ou par l’autre (ou voire par aucuns!).
 
Mais comment choisir le type de Feng Shui qui vous convient? Y-a-t-il un « vrai » Feng Shui? 
 
Afin de comprendre ce qu’est le Feng Shui, je vous explique brièvement ses origines ancestrales et ce qui le caractérise des nouveaux mouvements.
 
Je ne vous cache rien: je fais partie de la team « Feng Shui traditionnel »✌🏼! C’est d’ailleurs celui que je pratique et que je propose dans mes accompagnements pour un habitat harmonieux. Dans cet article, vous donne quelques clés sur lesquelles vous baser pour choisir celui qui vous convient.
 

Les origines

Commençons par le commencement et retournons 5000 ans en arrière…

Loin du monde de l’expérimentation et de la recherche de preuves scientifiques modernes, le Feng Shui traditionnel est surtout basé sur la connaissance intuitive et empirique, sur une somme statistique d’études de cas qui s’est opérée sur une période de près de 5000 ans. Au fil du temps (les premiers écrits remontent à 2400ans), ces observations ont été mises sous forme de principes et de loi, et vérifiées maintes fois.

Science taoïste de l’habitat, le Feng Shui (« Feng » pour vent et « Shui » pour l’eau) prône la recherche de l’harmonie en canalisant l’énergie des lieux par rapport à l’habitation en elle-même ou à son environnement extérieur.

Le taoïsme peu se résumer en une doctrine philosophique millénaire chinoise fondée par Lao Tseu qui enseigne la solidarité totale entre la nature et l’homme… Au sens très large! Et le Feng Shui en fait partie, au même titre que Qi Gong, le Tao Yoga, la méditation, …

 Le Feng Shui "traditionnel"

Les grands principes

L’énergie vitale présente dans l’univers (le Qi) parcours les élévations naturelles (comme les montagnes), est transportée par le vent et s’accumule là ou il y a de l’eau.
Le Qi est donc généré, transformé et véhiculé par les forces de la nature, pénètre le corps de chaque individu et interagit avec son propre Qi. C’est pourquoi il est important de veiller à la qualité du Qi : celui-ci aurait une influence directe sur notre vie.

En Feng Shui traditionnel, l'habitat est donc orienté et aménagé selon 3 facteurs indissociables: l'espace, le temps & la personne.

Dans la philosophie taoïste, tout est lié dans l’univers et l’analyse Feng Shui reposera sur 4 dimensions, indissociables de la personne concernée: 

Son environnement: Où?

  • Le paysage constitue la principale préoccupation des maîtres Feng Shui qui ont forgé cette science. La situation de notre habitation dans son environnement et le paysage qui l’entoure (même en ville!) représente 70% de l’influence d’une étude! On parle de l’école San He.
 
  • L’intérieur de l’habitation, sa forme, sa direction, la répartition des pièces… L’école Ba Zhai, elle,  étudiera les emplacements et directions bénéfiques et néfastes, qui seront différentes pour chaque personne habitant la maison.

L'individu: Qui?

Le système Ba Zhai se base sur la date de naissance des habitants (qui déterminera le Ming Gua), ainsi que sur la place qu’ils occupent dans la famille.

Le temps: Quand?

Dans la nature, tout est en perpétuel changement, tout est cycle. Les influences du Qi évoluent et se transforme au fil du temps, c’est pourquoi les recommandations Feng Shui seront différentes d’une année à l’autre! On parle ici du système San Yuan

Il existe d'infinies combinaisons des paramètres de ces 4 dimensions, c'est pourquoi chaque cas est unique. Les solutions fournies par une analyse en Feng Shui traditionnel correspondront à une analyse précise et détaillée du site, en fonction des habitants, de l'architecture de l'habitation et de la date à laquelle elle est mise en oeuvre.

Le Feng Shui traditionnel: pour qui?

  • Pour les puristes (comme moi🖐🏻) ! Le Feng Shui traditionnel, classique, originel, authentique… autant d’appellation qui constituent un euphémisme puisque c’est celui qui est enseigné par les Maîtres chinois depuis des lustres.
  • Des solutions complexes. En Feng Shui traditionnel, il ne peut pas y avoir de solutions générales applicables à toutes les habitations et à toutes les personnes. La décoration n’entre pas en jeu, ni les couleurs, ni les symboles chinois (statuettes ou autres). Les recommandations se porteront sur l’emplacement de la cuisinière par exemple, les endroits où passer le plus de temps pour profiter des bonnes énergies ou encore l’orientation de votre canapé.
  • Accepter le monde du non-visible, que des forces qui nous dépassent et que nous ne parvenons pas a nous expliquer mentalement et scientifiquement agissent autour de nous (moins évident pour la pensée dite « occidentale »). Bref, lâcher prise et rester humble face à une pratique qui fait ses preuves depuis des millénaires (ça, c’est mon avis personnel 😊).

Les Feng Shui plus récents ou « occidentaux »

 

L’engouement des traditions orientales dans les années 80 et l’arrivée du Feng-Shui a vu émerger la naissance de nouvelles écoles « new age » ou « occidentale », et plus récemment le « nouveau Feng Shui », qui seraient plus adaptées à notre culture. Ce serait principalement du au fait que notre culture occidentale est moins réceptive aux « croyances » d’énergies invisibles et aurait un plus fort besoin pouvoir comprendre mentalement et scientifiquement les choses afin d’y adhérer.

À l’image de l’homme occidental naît donc une version plus séduisante que le « Feng Shui traditionnel »

Peut-on encore parler de Feng Shui?

Il y a autant de nouveaux Feng Shui que de praticien, et il est même difficile de tous les distinguer clairement. Chaque nouvelle école ajoute sa propre touche personnelle et ses propres convictions, qu’elles trouvent (à juste titre!) pertinentes pour créer un habitat harmonieux.

Le Feng Shui traditionnel, lui, est immuable depuis ses origines et ses règles ne changent pas car elles répondent à des calculs bien précis, aux règles de la nature et de la cosmologie, peu importe l’endroit ou la culture

Considérer que le Feng Shui traditionnel ne correspond pas à notre culture n'est pas juste: le placement de temples zen décorés ou de bouddhas sont une nouveauté apportée en occident dans les années 80, et ne sont absolument pas proposés en Feng Shui traditionnel!

Malgré le respect que je porte à ces nouveaux courants qui ont le mérite de faire porter un regard nouveau sur son habitat et à ses énergies, je ne pense pas qu’ils soient à considérer comme une « évolution » du Feng Shui puisqu’ils résultent d’une simplification sans fondements taoïstes:

  • Beaucoup ne prennent pas en compte la personne (date de naissance) ou l’orientation de l’habitat (le nord est souvent placé automatiquement à la porte d’entrée). Les secteurs sont placés suivant une explication plus « mentalisée ». 

Aussi, les nouvelles écoles portent une attention prononcée sur des éléments que le Feng Shui traditionnel reconnait comme « influence minime » ou ajoutent des éléments qui appartiennent à d’autres mouvements qui n’ont plus rien à voir avec le Feng Shui: 

  • les techniques de tri et de rangements (le Feng Shui traditionnel recommande une circulation fluide du Qi, donc un habitat dégagé),
  • la psychologie de l’habitat (l’influence de notre environnement sur nos émotions et notre psychologies),
  • la symbolique des couleurs et des matériaux,
  • l’analyse de la circulation entre une porte et une fenêtre,
  • … 

Mais soyons d’accord: ces éléments sont indispensables dans le processus de transformation d’un habitat harmonieux qui vous ressemble (lire l’article), et j’emploie d’ailleurs plusieurs d’entres eux lors de mes accompagnements. La différence, c’est que je n’associe pas ces sujets à du Feng Shui.

Selon moi, les résultats obtenus s’apparentent plus à l’efficacité d’être dans l’intention et l’action d’un changement désiré, dans une volonté de travail sur soi et de développement personnel. C’est tout aussi efficace, mais nous n’agissons pas sur les même plans !  

Alors, quel Feng Shui choisir?

et bien en fait... idéalement les deux! 😊 ils sont pour moi complémEntaires.

Faites vos propres expériences, tournez-vous vers un praticien/coach qui propose une démarche qui raisonne en vous, n’hésitez pas à lire et à vous renseigner (quelques références ci-dessous 📚 ) et surtout, suivez votre intuition

Prenez de soins de vous. 🤎

Références:

  • Nicolas Hardy « Le Feng Shui, Science taoïste de l’habitat ». Un texte de référence accessible aux débutants en Feng Shui traditionnel.
  • Lillian Too propose toute une série de livre basé sur le Feng Shui occidental, très accessible pour les débutants (attention, hormis utilisation de gris-gris ou statuettes chinoises, en inadéquation avec le Feng Shui traditionnel pour ceux qui y sont sensibles).
  •  « Feng Shui: le guide des accros qui s’y perdent », de Elizabeth Moran, Joseph Yu, Val Biktashev & Michel Jacquard. On y explique clairement les différentes écoles de Feng Shui.
  • Anne-Sophie Droulez « Le nouveau Feng Shui, donnez du sens à votre intérieur ». On y trouve les principes de décoration consciente, de désencombrement… pour s’épanouir dans son habitat. 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *